Introduction

La violence est un problème de tous les temps auquel l’ensemble des pays est confronté. Cette violence peut prendre différentes formes : elle peut être dirigée contre soi-même, contre autrui ou encore contre la collectivité. Les jeunes n’échappent pas à toutes ces formes de violence qui sont souvent encore plus visibles chez ce groupe d’âge au sein de notre société. Pensons particulièrement aux violences urbaines qui sont récurrentes depuis quelques années. Le phénomène des violences urbaines et le sentiment d’insécurité qui en découle sont au cœur des dynamiques urbaines contemporaines. Ces violences urbaines désignent un phénomène d'explosion de violences collectives, en marge des villes, de la part de populations qui s'estiment défavorisées ou humiliées par les institutions. Ces violences sont souvent déclenchées par des faits perçus comme des abus d'autorité, notamment la mort d'un individu au cours d'une bavure policière. De telles violences peuvent nous amener à nous interroger sur l'efficacité du contrôle social. Dans quelles mesures l'affaiblissement du contrôle social peut-il conduire à des violences urbaines comme celles de 2005 à Clichy sous Bois ?Après avoir montré une montée de la violence dans une première partie, nous montrerons dans une deuxième que celle-ci s'exerce particulièrement dans les banlieues incitant les jeunes à être de plus en plus violents. Enfin, nous nous pencherons dans une troisième partie sur les facteurs de telles violences notamment à travers l'exemple de Clichy sous Bois.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×